Tolovana Hot Spring

Fairbanks, 113 Roxie Road, samedi 23 novembre 2013
Température -15°C, nuageux

La matinée fut bien remplie. Lever dans le noir, avant même l’aurore – je vous l’accorde, le soleil ne se lève pas avant 9h00 depuis une semaine -, je m’occupe de réparer la porte d’entrée qui laissait passer un souffle d’air au niveau du seuil, installe quelques guirlandes de Noël pour illuminer le chemin jusqu’aux toilettes, dégager la neige qui s’est accumulée sur mes places de parc.

Je m’étire doucement, profite une dernière fois de la chaleur de mon sac de couchage avant de m’extirper pour ranimer le feu dans le potager. Quelques pas sur la terrasse me font découvrir le magique panorama hivernal des troncs calcinés par un ancien incendie de forêt se dressant au milieu de la neige. Au menu du déjeuner – peut-on l’appeler encore ainsi lorsqu’il est passé 11h00 ? -, eggs and bacons, arrosé de café sont tout indiqués pour se préparer à une rude journée. Après la corvée bois, il est d’aller goger pour aider la digestion.

[singlepic id=677 h=450 float=center]

Dans un décors magique, où les arbres sont recouverts du givres, déposés par la vapeur émanant des sources chaudes, tel un joyaux au milieu d’un velours immaculé, un bassin rectangulaire, fait de bois se dévoile de l’autre côté du petit ru. Le temps d’admirer le blanc petit vallon et nous voilà assis dans le bassin, presque gémissant de plaisir sous les assauts bienfaisant de l’eau chaude. Point n’est besoin de décrire la félicité des lieux, nous apprécions simplement l’instant présent.

[singlepic id=681 h=450 float=center]

Au bout de quelques heures, nous assistons au coucher de soleil sur les montagnes lointaines, le ciel se pare des ces couleurs pastels oscillant d’un léger orange au bleu avec des nuances mauves alors que les sapins givrés se dressent d’un bleu glaciale. Avec Simon, nous regagnons la cabine, pour se mettre au fourneau. Alors que Simon fait revenir la viande de caribou pour le pôt-au-feu de sce soir, je fais mariner mes pilons de poulets dans un mélange d’oignons, tomates et coriandres avant de les griller dans le curry. Les effluves envahissent rapidement l’intégrité de la cabane. Lorsque les derniers se décident enfin à quitter leur zone de couvert, le dîner est prêt. Dehors, l’obscurité pointe son nez lorsque nous passons à table pour le repas de diner. Alors que nous nous délectons dans la plus grande joie, Elliot et Alexi, ainsi que Dash et sa copine nous rejoigne les uns après les autres. La vaisselle mise à sécher, il est temps de se jeter à nouveau à l’eau. A l’instar de hier, la pleine lune est entourée d’un halo feutré, illuminant d’une lueur blafarde les contrées environnante. Les langues se délient, nous parlons de nos prochaines randonnées hivernales ou estivales, l’on échafaude le projet de se rendre à Kanuti, des sources d’eau chaude, située à une dizaine de miles de la Dalton Highway, au environ de Finger Mountain ou encore de revenir à Tolovana Hot Spring au printemps pour y passer plus de deux nuitées. Peu après minuit, il est de rejoindre la cabine, où le pot-au-feu de caribou nous attends.  Un vrai délice qui me ravit les papilles. La journée se résume définitivement à manger, goger et dormir, car il est bientôt l’heure d’aller au lit.

[nggallery id=71 template=player  images=0]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *