En route pour le sud

28 décembre 2013
Aleyska, 242 Sankt-Moritz Rd
Nuageux, 27°F

De retour de Murphy’s Dome, le mercure indique -37°F à ma cabine. Comme nous devions partir le lendemain avec Eyal et Simon pour Anchorage, je décide de démarrer ma voiture ce soir pour un petit check-up. Après deux petites heures reliées au secteur, l’huile doit être redevenue un peu plus liquide et le bloc moteur doit être réchauffé par les résistances. Malgré plusieurs tentatives, ma voiture renâcle, rechigne a démarrer avant que la batterie ne soit définitivement morte. Mon voisin me prêtera son battery starter, un circuit électrique à brancher sur le secteur. Sous l’impulsion des 12 volts et 200 ampères, le moteur, fortement energetisé, démarre sans problème. Il ne me reste plus qu’à le laisser tourner quelques heures afin que la chaleur dégagée par le moteur dégèle la batterie. Je profites de filer chez Eyal pour un long sauna.

A ma grande surprise, Eyal et Simon sont presque à l’heure. Je peux même oser affirmé qu’ils sont à l’heure car ils n’ont qu’un petit quart d’heure de retard. Sous un ciel bleu, dans un froid mordant (-40°F), les affaires sont empilées dans ma voiture. Rapidement, le coffre et l’un des sièges arrières sont remplis presque jusqu’au plafond. Un détour par Fredmeyer pour acheter quelques victuailles pour la descente jusqu’à Anchorage et remplir le réservoir est nécessaire avant de se mettre en route.

  [singlepic id=764 h=450 float=center]

10h00, nous laissons Fairbanks dans notre sillage. Cela fait depuis le mois de septembre que je n’ai plus emprunté la scénique Parks Highway, serpentant sur les crêtes des collines jusqu’à Nenana. Le plan pour ces prochains jours, descendre sur Alyeska, LA station de ski d’Alaska, pour quelques jours, puis filer sur Seward pour un petit tour en kayak dans Ressurection Bay. Pour l’instant nous roulons en direction du sud sous un ciel qui se pare peu à peu des couleurs de l’aube. A mi-chemin entre Nenana et les premiers contreforts de l’Alaska Range, le soleil se lève: un disque brillant se découpe dans le brouillard matinale. Tout le paysage est noyé sous les teintes mordorées. Difficile de décrire ce contraste fabuleux entre la silhouette sombre des sapins, les montagnes bleutées à contre jour, et l’intensité du contre-jour. La traversée de l’Alaska Range sera tout aussi magnifique. Au passage nous verrons grouse, ptarmigan, caribous et élans.

  [singlepic id=763 h=450 float=center]

A mesure que nous gagnons le Sud, le ciel devient de plus en plus nuageux. A la station service de Trapper Creek, je suis surpris par la douceur du climat, la température est passée de -40°C à -18°C. Dehors, sans veste, ni gant, je ne ressens presque même plus le froid. Par contre, une surprise m’attends, impossible d’ouvrir la trappe d’accès au réservoir d’essence. L’eau de fonte de la neige présente côté pilote a regelé autour de la poignée déclanchant l’ouverture de la trappe. Une dizaine de minutes plus tard, après avoir utilisé massivement du dégivrant pour serrure, nous arrivons enfin à faire le plein.

  [singlepic id=761 h=450 float=center]

Quelques heures plus tard nous sommes à Anchorage. L’approche est aussi impressionnante que l’année dernière. La route se divise en deux, puis trois puis quatre voies à mesure que nous approchons du centre. A l’instar de l’an passé, nous partons pour un pèlerinage à REI, le grand magasin d’équipements sportifs. Après avoir fait quelques courses pour ces prochaines jours, nous gagnons la maison de Zach(aria), un ami d’Eyal, et de sa future femme Daniele dans le faubourg d’Anchorage. Excellente soirée avec le couple, au menu soupe aux poivrons rouges, suivi de filets de flétan, carottes vichy, gratin dauphinois, ainsi qu’un chocolat chaud en désert. Un vrai régal.

[nggallery id=20131224 template=player  images=0]

 

Series NavigationAlyeska J1 >>

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *