Vol pour Fairbanks

18 janvier 2013, 12h10
Alaska Airlines, AS52, Barrow to Fairbanks
Nuageux, -21°F, vent NW 20knots, jour-blanc

7h30, lever. J’empaquète mes affaires dans mes action packer. L’heure du petit déjeuner pointe son nez. Il est temps de faire griller quelques tranches de bacon et de casser la douzaine d’œufs restantes. 9H00, nos bagages sont enregistrés à l’aéroport. Il est temps de sacrifié à la tradition. Premier arrêt au fur shop, le magasin de fourrure, où nous passons tendrement nos mains dans les fourrures de dives animaux : renards arctiques, gloutons, caribou, phoque, loups, … tout simplement merveilleux. Deuxième arrêt à la banque, où nous gravissons les quatre étages pour nous rendre dans la salle de maintien de l’ascenseur, où se trouve l’électronique du radar. Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé de ce radar que nous utilisons pour observer les mouvements de la glace de mer à Barrow. Troisième arrêt à la poste, mais elle est fermée comme à son habitude selon des horaires irréguliers. Nous passons outre l’arrêt à l’AC le supermarché et retournons au bâtiment 42 pour rendre radio et clef. Longue discussion avec Mike avant de retourner à l’aéroport.

 J’allais presque oublier de vous parler de la météo. Le vent qui s’est mis à soufflé hier soir a forci durant la nuit. La neige tombe à l’horizontal, des congères se forment le long des routes. Dehors il fait sombre, bien plus qu’à notre arrivée car aucune lune ne luit et n’éclaire la vaste étendue blanche. Nous sommes d’ailleurs presque surpris que le vol soit maintenu dans pareil condition. Mais les pilotes d’Alaska Airlines ont l’habitude de météos exécrables.

Le décollage est magnifique dans la tourmente. Les cristaux de neige, emporté par le vent, glisse sur le tarmac, la visibilité est faible. L’aile de l’avion oscille. La carlingue est imprimée de petits mouvements et soudain, nous sommes dans les airs, l’avion grimpe rapidement à travers la couche nuageuse. 5 minutes plus tard nous perçons le plafond, et j’aperçois un horizon ensoleillé loin au sud. A mesure que nous nous approchons de Fairbanks, les ailes se mettent à luire la couleur des nuages s’éclaircit, et le niveau dans ma bouteille de bière diminue petit à petit. Dans 10 minutes nous nous poserons, température au sol, 30F, presque les tropiques pour nous qui revenons du froid.

En direction du Sud
En direction du Sud

Pour l’instant, aucune images, mais je vous laisse regarder la vidéo suivante qui présente l’évolution de la glace de mer durant ces 10 derniers jours. Observez bien la présence d’open water (eau à découvert) dans le pack de glace avant le 12 ainsi que le mouvement de la glace de mer qui s’empile. Quelques heures après, le pack se reerme et son aspect statique demeure durant quelques jours. Le plus impressionnant est sans doute à partir de la nuit du 16 au 17 janvier, lorsqu’il commence commence à osciller, avant de bouger, conduisant à la création d’une immense fracture. Cette même fracture qui a provoqué l’apparition de la cellule de convection observée hier. A cet instant, la glace au large bouge à une vitesse d’environ 2m/s (environ 8 km/h), ce qui est rapide.

Series Navigation<< Installation de la MBS (fin)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *