Castner Glacier

11 mars 2014, 12h15
Fairbanks, UAF

-11°C, claire

Lever peu après 7h00, je m’étire doucement dans mon caveau de neige. La nuit fut des plus agréables, la température intérieure fut même suffisamment élevée pour glacer parois et plafond et celer définitivement mon abris. Sur ma veste, servant de porte, la condensation s’est déposée sous forme de minuscule fleur de givre. Dehors, sous  un ciel exempt de tout nuage, la vallée est plongée dans une ombre bleutée. Seule la crête ouest est baignée d’une douce bordure orangée.

[singlepic id=1069 h=450 float=center]

Porridge au beurre pour le petit déjeuner, avant de faire un petit tour du camp pour savoir comment les gens ont apprécié leur première nuit. La plupart ont adoré, même si certains étudiants sont presque frigorifiés ce matin, malgré des températures positives (sur l’échelle Fahrenheit). Emmitouflé, le sourire aux lèvres, les mains entourant un bol de thé chaud, les discussions vont bon train. Pas de danse d’inspiration celtique ou de l’Ouest américain, imitation de combat de Sumo, mêlée pugiliste, tout un chacun a son astuce pour se réchauffer.

[singlepic id=1072 h=450 float=center]

Alors que la limite de l’ombre descend doucement à mi-coteau, je reprends mon poste d’instructeur. Sur l’une des buttes dominant le camp, je monte une Z-pulley, une dispositif de triple poulies pour hisser quelqu’un en dehors d’une crevasse. Peu à peu les apprentis montagnards s’agitent, certain se dirigent vers la paroi de glace pour s’exercer à prussiquer, d’autre me rejoigne. La matinée avance rapidement, soudain nous sommes baignés par le soleil. Nous profitons de la douce chaleur qui en émane, un vrai régal.

[singlepic id=1073 h=450 float=center]

Peu à peu, l’un groupe après l’autre plie le camp et part sur le chemin du retour. En début d’après-midi, il ne reste plus que les instructeurs et nos passagers.  Nous démontons les postes, enlevons vis à glace, piquet, lovons les cordes et finissions de d’empaqueter nos affaires. Peu après 14h00, Alex, Louise, Jim et moi nous nous mettons en route. Un miles après l’autre nous glissons doucement sur la neige. Pour la dernière descente, en l’absence de poudreuse et d’une neige dure et glacée sur le plat final, j’ai enlevé les peaux de phoques. Je glisse rapidement sur deux centaines de mètre avant qu’un vent frontal ne me freine. Heureusement que ce dernier, plus faible que d’habitude, ne me force pas à remettre les peaux, ou à guerroyer pour gagner mètre après mètre. Avec un peu d’avance, Alex et moi arrivons à la voiture, le temps d’embarquer les affaires de Louise, Grant nous rejoins, suivi de prêt par Signe, Wayne et Thor. Il est temps de rentrer sur Fairbanks après cette première excursion hivernal.

[nggallery id=20131267 template=player  images=0]

Series Navigation<< Premier camping hivernalHalcyon Peak >>

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *